IMG_1764

Oui, petite précision sur la raison d'être de ce blog, sur ma volonté de prendre la parole et sur le pourquoi du titre.

L'idée vient de mon expérience de liseuse de blogs. Je lis fidèlement autant des blogs de nanas (mamans, modeuses, cuisinières) que d'illustrateurs, alors l'idée d'en avoir un rien qu'à moi a progressivement fait son chemin. Il n'a qu'un but et j'ai préféré un titre parlant : je veux participer pour que vérité soit faite, que le rideau tombe, que l'on brise les tabous. Non, la vie c'est pas « que du bonheur » ! Car je DETESTE cette expression. Etre en couple c'est pas la Petite Maison dans la Prairie tous les jours, avoir un enfant c'est pas « que du bonheur » tous les jours (ne parlons pas de la grossesse ! … enfin si, on en parlera), être salariée... non plus.

 

Bref, je ne ressemble pas à une couverture de magazine au petit matin (surtout après 4 heures de sommeil merci-mon-petit-chéri), je ne sens pas toujours bon de la bouche, ma peau n'est pas satinée et douce comme du velours sans efforts et je ne sens pas la fleur de lys en permanence. Je suis une nana pour-du-vrai qui galère pour faire pas mal de choses, pour qui rien ne va vraiment de soi, mais qui -je crois- avance bien malgré tout et surtout en assumant mes imperfections (multiples).

Je suis plutôt du genre :

  • à râler après une mémé qui marche au milieu du trottoir sans que je puisse doubler

  • à textoter d'une main pendant que je donne le biberon de l'autre

  • à faire semblant de ne pas entendre son bébé pleurer la nuit

  • à vraiment ne pas entendre son bébé pleurer la nuit (mais souvent hein...)

  • à enjoliver la vérité dans un entretien d'embauche (embellir c'est pas mentir)

 

j'en garde un peu pour plus tard, car la liste est longue !

 

Je trouve qu'il y a deux catégories de nanas : celles qui font semblant que ça va et les autres. Je suis de la seconde catégorie : je suis une princesse option connasse.

Je sais aussi faire plein de choses bien mais tout ça est beaucoup moins intéressant à lire !

 

Je me suis sentie bien seule pendant ma grossesse et mon congé maternité, je sentais que je devais refléter l'image de quelqu'un de complètement épanouie et accomplie en future maman / maman. Je me trainais et j'avais hâte de ne plus être enceinte, puis j'avais peur de m'ennuyer à changer des couches, gazouiller pendant 7 mois. Et enfin j'avais les tétés au niveau du nombril après avoir allaité.

Bref, je ne me suis pas sentie à l'aise dans mes bask' et je n'ai pas vraiment trouvé d'oreille attentive pour me plaindre comprendre, sans passer pour une mère indigne, celle qu'on montre du doigt. Sauf internet. Je me dis que parfois on a besoin d'échanger pour se rassurer, se comparer pour pouvoir mieux se positionner. Ca peut sembler bizarre mais je crois que c'est humain. Quand je croise des mamans on se compare très vite : quel âge a le votre /qu'est-ce que le votre sait faire / combien il pèse / etc ?

Je suis certaine qu'on est un paquet de nanas à se ressembler et à se comprendre, j'en lis régulièrement ( et  et ) et je m'identifie volontiers, et à ne pas oser dire tout haut que non, on est pas parfaites car bien peu de choses le sont. Celles qui nient mentent ou mangent trop de bisounours. Les salopes.

 

Alors je vous livrerai mes galères, mais aussi mes petits bonheurs, tout ce que je trouve de pertinent à dire et qui me marque, m'interpelle ou m'interroge. J'ouvre la discussion.