"Coucou je suis là" 😒

Bon, j'ai décidé de vous raconter le dark side de ma life sans vous faire pleurer avec moi. Parce que le côté naze de l'histoire, on le voit vite venir. Il reste toujours une lumière quand on est au fond du trou. Suffit de lever la tête vers le ciel.
Alors je décide de lever la tête : faisons-le ensemble !

Je résume les derniers épisodes : enceinte de 6 mois, j'ai un placenta "recouvrant", praevia, merdique : appelle ça comme tu veux. Et ce qui devait ne pas arriver est arrivé : je saigne. Donc je suis hospitalisée pour une durée encore indéterminée mais ça sent la perpète.

Hormis le fait que je n'ai pas encore croisé George Clooney et que ça me pose un vrai problème (il était pas pédiatre dans la série?) je suis donc assignée à résidence avec une colloc qui ronfle et qui me raconte des histoires de bébés morts-nés.

J'ai malgré tout décidé qu'il y avait un bon côté dans tout ce caca : * il n'est malgré tout pas encore sorti, * je mange à heure fixe des plats qu'on me sert telle une princesse (j'ai dit : le bon côté des choses), * j'ai le droit et limite l'obligation de faire une overdose de télé, internet et magazines intellectuels (sur l'actualité pipole notamment et surtout sur la it-combinaison à s'acheter lorsque tu n'es pas enceinte).
Que du bon.
Que de l'impossible à faire en temps normal.

Donc voilà, autant que possible je vous ferai partager mes petits ricanements chaque fois que je peux afin d'éclairer mon séjour et vous faire part d'une histoire-scoop : the truth about fucking praevia !

Des bisous