Objectif atteint : 34 semaines et encore au chaud.

La seconde bonne nouvelle est que nous allons essayer d'atteindre les 37 semaines : date de fin de la prématurité. C'était inespéré il y a quelques semaines encore, jamais je n'y aurais cru. 37 c'est UN tout petit mois d'avance à peine. Il sera cuit à point, puisqu'à la fin, ils ne prennent que du gras dans les mollets (et ailleurs hein).

Sortez champagne et cotillons : après avoir été incarcérée à 29 semaines, après avoir connu 2 cures de corticoïdes, des dizaines de sp***fons, plusieurs échos et un rdv anesthésiste, on n'esperait plus atteindre des dates aussi lointaines.

Le revers de la médaille c'est que je ne tiens plus vraiment le coup. Ce doit être à ça que ressemble l'Eternité. 

Après avoir fait tout ce que je n'avais pas le temps de faire du temps de ma vraie vie : regarder la télé, lire des livres, tricoter, regarder le plafond... eh bien l'envie m'est passée au bout de 3 semaines. Et je regarde maintenant le temps passer sans envie de rien, en sentant creuser au fond de moi le manque de mon fils (non mais je t'aime Chéri mais que veux-tu). 5 semaines que je ne l'ai pas habillé, changé, que je ne lui ai pas donné à manger, trouvé éveillé le matin, couché le soir. 

5 semaines de vie que j'ai raté, que je ne retrouverai pas.

Et il m'en resterait 4 dans le meilleur des mondes, en comptant la période post-opé. 

Vous avez compté ? ça fait 9 semaines. 

 

Alors je dis non, Je ne peux plus, je ne pourrai pas.

Je tricote une liane pour m'évader, je fais des noeuds avec les draps de mon lit pour les jeter par la fenêtre et descendre en rappel (rhorho l'image me fait bien rire avec mon gros ventre). J'organise mon évasion, je me casse, salut tout le monde, merci pour le service. 

Je retrouverai le moral, juste pas maintenant-tout-de-suite peut-être si vous permettez.

 

La chanson du jour : Patrick Watson est juste mon idole, j'en reparlerai à coup sûr : il transpire de poésie. Et cette chanson est en partculier tirée du film Yves Saint Laurent que j'adore (Guillaume Gallienne oblige). Non, c'est pas funky-time tout ça, j'admets ! Mais les images sont lumineuses, tout ça me plaît. 

 

des B.