08 mai 2014

Je vais avoir un bébé prématuré

... répète cette phrase 3 fois, inspire, expire.  Ça va bien se passer.   Comprendre cette information s'est fait en 2 temps. D'abord, l'arrivée en fanfare à l'hopital où après un série d'examens, l'injection de corticoïdes dans mon fessier (pour faire speeder la croissance de certains organes) et la visite de l'anesthésiste, on se dit que ça y est, c'est cuit. Il va arriver, là tout de suite. Vivant ou mort. En bonne santé ou non. On n'en sait rien. Mais ça sent le cramé. Y'a d'la fumée, je vois le feu : au... [Lire la suite]